Famine au Yémen : comment mobiliser ?

10/05/2017 - 11:50

Pendant que les yeux sont rivés sur la Syrie, le Yémen vit la plus grande crise humanitaire du monde, avec 17 millions de personnes qui souffrent de la faim. Une « famine aux proportions bibliques », a même dit Jan Egeland, président du Norwegian Refugee Council. Mais personne, ou presque, n'en parle. Fin avril, l'ONU a organisé une conférence mondiale des donateurs sur le Yémen, qui a permis de collecter plus d'un milliard de dollars pour 2017 auprès de plusieurs pays.

Et du côté des particuliers ? Pour l'instant, les appels à dons ne se sont pas trop fait entendre, et, malgré quelques initiatives (comme ici, sur le site d'Arte), la cause peine à émerger dans le débat public. L'Unicef a lancé un appel le 26 mars pour aider les enfants yéménites. Quant à Médecins sans Frontières, l'ONG n'a pas lancé d'appel à dons spécifique pour la famine : « MSF n’a pas exactement la même lecture que celle fournie par les Nations Unies, qui se concentre quasi exclusivement sur la situation de famine, quand MSF parle d’un besoin d’assistance médical plus large faisant le constat d'un pays asphyxié et d'une population exsangue, manquant de tout (dont de nourriture, mais pas uniquement) », explique à l'AFF Marie-Charlotte Brun, directrice adjointe de la collecte de fonds chez MSF. La fundraiser estime qu'« il est évident que sur ce genre de conflit, il est très difficile d’attirer l’attention et de susciter des appels aux dons d’urgence ciblé ». L'ONG entend néanmoins continuer à parler de ce sujet, et d’essayer d’attirer l’attention médiatique et celle de ses donateurs.