RSE et mécénat, le bon ménage

06/01/2016 - 10:59

C'est un secret de polichinelle : la démarche de responsabilité des entreprises (RSE) et le mécénat filent le parfait amour. Le cabinet d'avocats d'affaires Fidal et Publicis consultants a voulu en savoir plus en menant une étude intitulée « Mécénat d’entreprise : un trait d’union vers la RSE ». Publiée courant décembre, l'étude s'interroge sur les motivations qui poussent les grandes sociétés françaises à développer le mécénat d'entreprise et le bénéfice qu'elles y trouvent, dans le cadre d'une démarche RSE devenue obligatoire pour les grands groupes en France.

Presque tous ces acteurs font le même constat : le mécénat, c'est bon pour aider au développement des communautés gravitant autour des activités de l'entreprise, notamment à l'étranger, et nouer des liens positifs avec celles-ci. Le mécénat dope également l'image de la société, tout en améliorant leur viabilité à long terme, juge Bouygues Construction. C'est même un accélérateur de l'innovation au sein de l'entreprise, estime Veolia, tandis que Voyageurs du Monde y voit un « volet significatif » de son engagement RSE.

Cependant, le mécénat d'entreprise n'est pas réservé aux géants, comme le fait remarquer Sylvain Reymond : « Toutes les entreprises qui souhaitent exprimer un engagement (...) peuvent y avoir recours à leur niveau ». Mais les entreprises doivent-elles forcément mener des actions de mécénat en rapport avec leurs intérêts ? Vaste débat auquel le consultant à l'agence Excel/TBWA répond par un constat : « Les entreprises qui se sont dotées de stratégies RSE ont clairement tendance à intégrer leurs actions de mécénat dans cette stratégie »