share
Version imprimableSend by email

Le métier de Fundraiser

Un métier relationnel, stratégique et technique

Parce que le fundraising est un métier à part entière : un métier relationnel, stratégique mais aussi technique, l'AFF travaille à l'élaboration d'un référentiel métier pour promouvoir ce métier encore parfois méconnu.

Pour faire avancer votre métier, vous fundraisers, avez besoin de nombreuses ressources.

Découvrez aussi des témoignages de professionnels et le premier baromètre des métiers du fundraising : Fundorama.

 

L'évolution de votre carrière est également au cœur de nos missions. Pour cela, nous mettons à votre disposition :

  • Un espace emploi pour vous permettre de consulter les offres de votre secteur

  • Des formations adaptées à votre secteur, votre niveau...

 

Petit historique du fundraising en France

Le fundraising français a plus de trente ans. Dans les années 70, une poignée d'avant-gardistes ramène des Etats-Unis un savoir-faire : le marketing direct appliqué à la collecte de dons. Une technique qui apparaît alors comme un révélation.

Retour sur trente années d'évolution :

  • A la fin des années 70, pour la première fois, l'Etat décide de déléguer à deux grandes associations la lutte contre le cancer.
  • Petit à petit, on commence à constituer des fichier de donateurs à fidéliser, on apprend à segmenter ces bases de données, on réfléchit sur les temps de relance...
  • Parallèlement à l'éclosion de la profession de fundraiser, le champ politique « officialise » la pratique mécénale. En 1987, la loi Balladur donne le coup d'envoi aux réductions fiscales pour les donateurs.
  • Des départements de développement sont créés en interne et les agences fleurissent. Le terme de Fund-Raising - qui d'écrit alors en deux mots - n'est plus réservé aux seuls initiés. Et les premiers regroupements de professionnels, au départ informels, voient le jour.
  • En 1989, est créé le « club des Fund-Raisers », l'« ancêtre » de l'AFF.
  • Le secteur se professionnalise. C'est le temps des découvertes et de l'innovation.
  • Aujourd'hui, l'extension du domaine de la collecte - culture, hôpitaux, grandes écoles, universités... - est au centre des évolutions du métier. Depuis quelques années, l'enseignement supérieur et la recherche sont les principaux secteurs émergents. Emergent également des profils d'hyper spécialistes : legs, grands donateurs, web...

Pour en savoir plus, consultez le dossier du numéro 19 de Fundraizine : « Fundraisers d'hier... et de demain »