Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Heurs et malheurs des partenariat-entreprise

Partenariats entreprise .

Au revoir mécénat d'entreprise, bienvenue RSE ! Depuis quelques années, les associations ne se contentent plus de demander de l’argent aux entreprises. Certaines entendent influencer le cœur même du business. 

Dans un passionnant article, Youphil revient sur ces liaisons complexes entre associations et entreprises. De vraies avancées de fond existent : voir par exemple le partenariat qui unit depuis trois ans Oxfam et Unilever, et qui a notamment poussé l'entreprise à ouvrir les portes d'une de ses usines vietnamiennes pour que l'ONG puisse réaliser une grande enquête sur les conditions de travail. « Unilever y voit une opportunité stratégique de maîtriser à long terme les risques dans sa chaîne d’approvisionnement et Oxfam un moyen de faire progresser une entreprise qui emploie plus de 171 000 personnes dans le monde sur le terrain de sa responsabilité sociétale », commente Youphil.

Si aucune enquête récente ne donne un véritable aperçu de l'ampleur de ces mariages entre secteur marchand et non marchand (la dernière, qui remonte à 2006, comptabilisait quelque 300 partenariats-entreprise), le développement du phénomène s’explique : « Jusqu’à la fin des années 80, les associations de défense des droits de l’Homme se focalisaient sur les États. Mais la montée en puissance des multinationales a conduit certaines ONG à adopter une approche coopérative avec ces dernières »

Las, toutes les alliances ne sont pas concluantes. Le partenariat entre Amnesty International France et Casino s'est achevé dans la douleur au bout de six ans, l'ONG n'étant pas parvenu à faire adopter une charte éthique au groupe de Jean-Charles Naouri. Écœurée, Amnesty France n'a, depuis lors, plus jamais noué de partenariat : « Nous donnons des avis aux entreprises qui nous le demandent mais nous n’attendons plus rien d’un dialogue direct avec les acteurs économiques qui violent les droits humains », a expliqué à Youphil Jacques Viers, responsable acteurs économiques et droits humains. 

 

Illustration : ©Eurocoop

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT