Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Je suspends mes dons...

Société .

Lettre ouverte et sans détours, publiée par Alain Lipietz sur le site de Libération. C'est en tant que donateur aux associations de lutte contre le cancer que l'économiste et ancien député européen Vert publie une tribune de désamour, adressée à la Fondation de l’Avenir, à l’ARC, aux Instituts Gustave Roussy et Curie, etc. Pourquoi Alain Lipietz - donateur régulier depuis que sa compagne est décédée du cancer il y a quelques années - a-t-il décidé de suspendre son soutien ? "Dans les recherches que vous financez avec nos dons : la prévention n’a aucune place". 

"J’ai laissé passer le délai de rigueur : on ne me reprochera pas d’avoir saboté votre collecte de dons 2012 par un boycott d’humeur. Mais cette fois, malgré tous vos rappels, j’ai réservé mes dons aux associations pour l’environnement, pour le soutien aux plus démunis, aux recherches sur Alzheimer…". L'agacement d'Alain Lipietz est évident, son argument imparable : "je n’ai pas encore le cancer et mon problème, comme celui de la majorité de mes concitoyens, est d’éviter de l’avoir". S'il en veut autant aux associations de lutte contre le cancer de négliger la prévention au profit des recherches thérapeutiques (au moins dans le rapport fait de leurs activités), c'est qu'il estime qu'elles sont les seules à pouvoir se saisir pleinement du sujet.

 "Que l’essentiel de la recherche serve à soigner les maladies déjà contractées se comprend. Que la recherche publique hésite de s’aventurer vers la prévention se comprend aussi. Les poisons à combattre (...) sont les résidus de l’activité de grandes entreprises… On comprend que la recherche d’un Etat qui défend «ses» entreprises hésite à affronter de tels mastodontes. Alors, que nous reste-t-il à nous, malades en puissance, pour débusquer les causes des maladies qui nous guettent ? Vos associations. Financées par nous, indépendantes des grands lobbys, vous étiez notre seul espoir. Vous avez failli. Sans ignorer l’importance de guérir le cancer de ceux qui l’ont déjà, je suspends donc mes contributions, jusqu’à ce que vous daigniez vous intéresser au sort de ceux qui ne l’ont pas encore."

La prévention, parent pauvre de la recherche ? Sujet de collecte négligeable face à l'urgence thérapeutique ? Pas forcément. C'est justement avec un module web axé sur la prévention, dans le cadre de sa campagne annuelle Donocoeur, que la Fédération Française de Cardiologie (FFC) a remporté un des Prix du Fundraising décernés par l'AFF en 2012. Aussi malin qu'utile, le dispositif en ligne proposait un questionnaire permettant d’évaluer son profil cardiaque et de recevoir des conseils de prévention pratiques et personnalisés. La démarche a permis à l'association d'engager le dialogue et d'étendre sa communauté : 17200 adresses mails et 8700 adresses postales ont ainsi été collectées.

A écouter sur le sujet, le reportage diffusé dans la matinale de France Inter du 17 janvier, qui donne notamment un droit de réponse à la Fondation de l'Avenir et à l'ARC.

 

Illustration :©HelloAsso

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT