Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Les géants du Web se bougent pour Ebola…

Digital .

Finie « la coalition mondiale de l’inaction » dénoncée par MSF ! Aujourd’hui, la Silicon Valley se bouge pour lutter contre Ebola.

Après que Bill Gates a donné, via sa fondation, 50 millions de dollars pour lutter contre le virus (lire ici), c’est un autre geek milliardaire, Mark Zuckerberg, qui a mis la main à la pâte. Le petit génie d’Harvard avait déjà promis un don de 25 millions il y a quelques semaines. Il envoie désormais son bébé, Facebook, appeler à l’aide. Vendredi dernier, les utilisateurs de Facebook ont ainsi pu voir s’afficher sur leur « mur » une invitation à « choisir une organisation » pour faire un don : soit à Save the Children, soit International Medical Corps (qui travaille en priorité en Sierra Leone et au Liberia). Outre ces deux organisations privilégiées par Facebook, les utilisateurs pouvaient aussi donner à une pléiade d’autres ONG: ActionAid, Care USA, Doctors of the world (Médecins du Monde), MSF, Worldvision… Don conseillé (prémarqué) : 25 euros. « Parallèlement, croit savoir Les EchosMark Zuckerberg a également décidé de fournir une centaine des terminaux satellitaires qui permettront de fournir des connections Internet et des appels téléphoniques dans les régions les plus éloignées de Guinée, du Libéria et de Sierra Leone ». Quand on peut aider…

Lundi, c’était au tour de Google d’inaugurer une grande campagne de levée de fonds avec un don de 10 millions de dollars. L’occasion de lancer une grande opération de « match funding » : pour chaque dollar versé par les internautes sur le site https://onetoday.google.com/fightebola (où il est intéressant de noter que le don initial est fixé à 10 dollars), Google double la mise jusqu'à ce que la somme globale atteigne 7,5 millions de dollars. As simple as that ! Le groupe a précisé que l'argent sera versée aux associations humanitaires InSTEDD, Médecins Sans Frontières (MSF), NetHope, et Save the Children et qu’il prendra en charge les « frais annexes afin que 100 % des dons aillent bien à (ces) organisations, pour faire la différence sur le terrain et dans le monde »

 

Illustration : ©Webvisibility

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT