Fundraisers.fr Fundraisers.fr

La philanthropie belge a la frite !

Philanthropie .

Chic ! La Fondation Donorinfo, spécialisée dans la transparence financière des  organisations faisant appel à la générosité du public, publie son premier « baromètre financier du secteur philanthropique belge » (à lire ici). 

Et elle pointe la bonne santé philanthropique de nos voisins belges.  L’analyse des comptes annuels 2013 des organisations recensées par donorinfo.be révèle ainsi que cette année-là, les fonds privés ont augmenté de 13 % (soit + 49,6 millions d'euros), principalement pour soutenir l'urgence humanitaire, l'accès au logement, la santé et la recherche scientifique, ou la défense de la non-violence. Aujourd'hui, « 57 % des moyens financiers [des organisations non profit] sont issus de financements privés et 37 % de subsides publics structurels ou ponctuels […]. 53 % des dépenses du secteur sont consacrées aux activités concrètes d’aide aux personnes dans le besoin et 34 % aux salaires du personnel ». Les Belges semblent particulièrement sensibles aux causes liées à l'international : « 63 % des produits 2013 ont été aux organisations qui luttent contre la pauvreté dans les pays en voie de développement. Seulement 11 % ont été versés à celles qui luttent contre la pauvreté en Belgique », pointe l'étude. Mais il reste du pain sur planche à nos amis outre-Quiévrains, puisque les associations devront de plus en plus compter sur le financements privé pour financer les salaires et leurs frais de fonctionnement. « La légère hausse des financements publics, + 16 Mio € en 2013, observée dans tous les secteurs d’activité, ne profite qu’aux (très) grandes structures de plus de 5 employés équivalents temps plein. Cette hausse ne couvre cependant pas l’augmentation des coûts structurels de ces organisations (+18,8 Mio €) », conclut l'étude.

 

Illustration : ©Pinterest.com

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT