Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Mamyta et Papylou, la philanthropie en famille au service de l'enfance en difficulté

Philanthropie .

Marie-Christine et Claude JULLION, alias Mamyta et Papylou, se sont rencontrés en 1996. De leur union et de leur volonté commune est née la Fondation JULLION pour l’enfance, abritée par la Fondation reconnue d’utilité publique «  Apprentis d’Auteuil ».

Apprentis d’Auteuil accueille éduque forme et insère depuis 150 ans des jeunes malmenés par la vie. Elle accompagne aujourd’hui plus de 23000 garçons et filles entre 2 mois et 25 ans.

Son activité dépend de la générosité privée à hauteur de près de la moitié de son budget. Ainsi grâce aux époux Jullion, plus de 3000 jeunes ont pu apprendre à jouer d’un instrument de musique, à jardiner, à créer des spectacles…

Si Claude JULLION nous a quitté en 2012, l’esprit philanthropique qui l’animait continue de vivre grâce à Marie-Christine et à l’implication de ses petits-enfants dans la fondation. 

 

Quelles actions de mécénat la Fondation JULION soutient-elle ? 

La fondation a un capital d’un million d’euros et alloue 80 000 euros par an à des projets qu’elle choisit en fonction des besoins des différents établissements Apprentis d’Auteuil voire d’associations extérieures.

C’est un mécénat qui permet d’attribuer des fonds pour réaliser des actions très variées allant de l’apprentissage de la musique à l’art thérapie en passant par des ateliers de lecture, l’intervention d’une psychologue, la mise en place de jardins potagers ou l’aménagement d’aires de jeux.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à concrétiser votre philanthropie au travers de cette fondation abritée ? 

Mon mari était un travailleur acharné et ses parents lui ont transmis le goût de l’effort. Il lui était important de partager et de transmettre le goût de vivre en « donnant l’envie d’avoir envie ». 

De mon côté, il me tenait à coeur de soutenir la petite enfance en difficulté. 

 

Cette volonté commune d'accompagner ces enfants par le mécénat, de réparer leurs blessures et de mette en valeur leur potentiel se concrétise en 2009 avec la création d'une fondation abritée. 

Pourquoi vous êtes vous tournés vers la Fondation d’Auteuil ?

C’est la visite d’un centre de la Fondation Apprentis d’Auteuil, ici, en Aquitaine, à Saint Estèphe exactement, qui a été déterminante. Nous partageons des convictions communes et nous avons été touchés par leur approche centrée sur le respect de l’individu et du lien avec les familles. C’est pour cela que nous nous sommes tournés vers la création d’une fondation sous l’égide de la FRUP* Apprentis d’Auteuil. 

 

Que vous apporte le choix de la structure juridique de la fondation abritée ? 

De par la souplesse administrative qu'elle procure, la fondation abritée nous a permis de nous focaliser sur le choix et l’évaluation des dossiers à financer, tout en confiant à des experts les questions juridiques et fiscales. La gestion financière a naturellement été confiée à une banque privée, le CIC, qui nous avait auparavant mis en relation avec la Fondation Apprentis d’Auteuil. 

 

Vers quels partenaires la Fondation Apprentis  d’Auteuil se tourne-t-elle dans sa recherche de fonds ? 

Apprentis d’Auteuil reçoit des financements publics (Protection de l’enfance, prévention, Mairies, CAF..) mais a une longue tradition de collecte de fonds privés afin de financer des dispositifs souvent innovants nés d’une réflexion partagée avec ses donateurs.

 

* FRUP : fondation reconnue d’utilité publique

Illustration : ©Apprentis d'Auteuil

Plus d'informations sur la Fondation JULLION, Apprentis d'Auteuil, les fondations abritées et d'autres sujets autour du mécénat et de la philanthropie, le jeudi 4 février 2016 au Marché des Douves à Bordeaux, lors du colloque Mécénat et Philanthropie organisé par le groupement régional de l'AFF en Aquitaine.

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT