Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Apprendre du modèle américain

Stratégie .

Publié le 25 mai 2011

12h30 au CNIT de la Défense. Dans les locaux de l’ESSEC ce jeudi 19 mai avait lieu le premier « Lunch & Learn » de la chaire philanthropie de la prestigieuse école.

Le concept est simple : des experts de la philanthropie sont invités et s’expriment sur un sujet pendant que les oreilles attentives de la salle déjeunent leurs paniers repas !

« Que nous apprend le modèle américain pour développer la philanthropie en France ? » : voilà le thème sur lequel l’assistance a pu échanger avec Carole Masseys-Bertonèche, maître de conférences en études anglophones, auteur de Philanthropie et grandes universités privées américaines (2006) et Francis Charhon, directeur général de la Fondation de France et président du Centre Français des Fondations.

La philanthropie française, qui se développe aujourd’hui dans un contexte social, culturel et politique très différent des Etats-Unis, peut-elle apprendre des expériences américaines en la matière ? La réponse est oui ! La naissance des fonds de dotation constitue le « premier pas vers le système à l’américaine » précise Francis Charhon. 
Si les différences entre nos deux contrées sont bel et bien présentes, un point rassemble France et Etats-Unis : le désengagement de l’Etat se fait ressentir partout ! Alors que les subventions étatiques représentaient 40% du financement de l’université d’Harvard en 1968, elles se montent aujourd’hui à hauteur de 15%. Heureusement pour les universités américaines, « quand les étudiants ont réussi, ils rendent à leur école ». Aussi, les dons des particuliers représentent 80% des dons effectués.

En France, les mentalités et la législation permettent un développement rapide du fundraising et la création d’un modèle à la française qui s’inspire toutefois de notre oncle d’Amérique.

Rendez-vous pris le 22 septembre pour le prochain Lunch & learn de l’ESSEC !

 

Illustration : ©Essec

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT