Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Générosité des Français : cocoricoooo !

Philanthropie .

Comme le Beaujolais nouveau, l'étude annuelle sur La générosité des Français est un peu le rendez-vous incontournable des fundraisers. Pour cette 21ème édition, oublions les moins bons points - par exemple que le nombre de donateurs déclarés, évalués à environ 5,5 millions, stagne peu ou prou depuis une décennie... - et concentrons-nous sur les bonnes nouvelles. Et il y en a !

D'abord, l'enquête montre que le montant moyen des dons déclarés aux impôts a encore augmenté en 2015 pour atteindre 463 euros. C'est 4 % de plus qu'en 2014, et presque 100 euros de plus qu'en 2011. « Cette générosité profite aux associations de toutes tailles, à l’exception des plus petites (moins de 150 000 euros de collecte), qui souffrent d’un manque de moyens et de notoriété. Elle profite à toutes les causes, et tout particulièrement à l’environnement (+ 12%) et à la recherche médicale (+ 6%) », estime Recherche & Solidarités.

Résultat, si on prend en compte les dons déclarés et les dons non déclarés fiscalement (dons de la main à la main, micro-dons, etc.), l'institut de recherche estime que les Français ont donné, en 2015, entre 4,36 et 4,56 milliards d'euros.

Autre raison de se réjouir : le profil des donateurs. Bien sûr, ce sont encore les plus de 70 ans, qui donnent plus d'un tiers du montant global, qui sont les plus gros donateurs en valeur absolue. Mais en valeur relative, et contrairement aux idées reçues, les moins de 30 ans sont les plus généreux : leur ratio don/revenu est ainsi de 1,40 % contre 1,36% pour les 70 ans et plus.

Cette génération reste donc en tête concernant « l’effort de générosité » : « Ce comportement doit être souligné. Faut-il voir ici un effet très direct et combiné du don en ligne et de l’essor des plateformes de financements participatifs ? Faut-il le rapprocher des évolutions récentes sur le bénévolat, avec un intérêt croissant pour les associations dans lesquelles ils s’engagent plus facilement qu’avant, et la volonté de jouer un rôle citoyen qu’ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer ? » s'interroge Recherches & Solidarités. Sans doute le crowdfunding est-il en tout cas en train de s'imposer comme un élément déterminant dans l'éducation au don des futures générations de donateurs.


A retrouver aussi, un zoom de la générosité ville par ville. Sans surprise, les villes où l'on donne beaucoup sont aussi parmi les plus riches : Versailles, Neuilly-sur-Seine, Rueil-Malmaison... Autre raison à cette générosité : ces communes sont très « travaillées » par les fundraisers... Il n'y a pas de mystère !

Illustration : © Le Dauphiné Libéré

→ « La générosité des Français, 21ème édition, novembre 2016 », dont l'AFF est partenaire, est à lire dans son intégralité en cliquant ici.

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT