Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Népal : l’heure des polémiques a-t-elle sonné ?

Société .

On le sait, aucune grosse mobilisation n’y échappe.... ce qui ne nous empêche pas de le déplorer.

Une légère brise de polémique touche aujourd’hui le Népal et la mobilisation internationale qu’a suscitée le séisme du 25 avril. Alors que l’heure d’un premier bilan arrive (la Fondation de France, qui a récolté 3,2 millions d’euros 12 jours après la catastrophe, dresse un premier bilan de son action ici) ce sont les associations et l’Etat népalais qui se renvoient la balle. « Officiellement c’est le gouvernement népalais qui doit coordonner l’aide humanitaire puisque le Népal est un pays souverain. Mais dans la réalité, le gouvernement est très largement dépassé. Il a été incapable de faire face au drame, rapporte RFI, qui s’est rendue à Katmandou pour mener son enquête (à lire ici). Beaucoup d’ONG se sont retrouvées dans une situation ubuesque. Elles avaient du personnel sur place, du matériel également sur le tarmac de Katmandou mais pour des raisons administratives n’ont pas pu acheminer ce matériel jusqu’aux personnes sinistrées ». En retour, le gouvernement accuse les associations d’avoir fait parvenir du matériel humanitaire inadapté à la situation.

Pour l'instant, la polémique n’a pas enflé plus que cela en France. Néanmoins, « c’est un air de déjà-vu qui flotte dans l’air. Comme pour les précédentes "grosses" catastrophes humanitaires, ou plutôt "grosses" catastrophes humanitaires médiatisées, ce que les médias couvriront une fois les images chocs passées, sera principalement les ratés de ce bel élan, les plantages à tous les niveaux, ceux de la phase d’urgence et les suivants, aussi », prévenaient début mai Eric Berseth et Vincent Mudry, de la société de conseil Philanthropy Advisors dans une tribune diffusée sur Youphil. Si pour l’heure, aucune grosse polémique sur l’utilisation des dons n’a toutefois éclos, il faut espérer que l’avenir leur donnera tort…

 

Illustration : ©ethnos.gr

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT