Fundraisers.fr Fundraisers.fr

Silicon générosité

Société .

Ils sont jeunes, ils ont fait fortune en un claquement de doigts (ou presque), ils habitent la Silicon Valley et... ce sont les plus grands donateurs du monde.

Le Monde consacre un article (lire ici) à ces « nouveaux philanthropes du web » : Mark Zuckerberg, Pierre Omidyar et les autres. Comme « Jan Koum, qui a revendu son application de messagerie WhatsApp à Facebook pour 16 milliards de dollars, Nicholas Woodman, qui a introduit sa société de caméras miniatures GoPro en Bourse, ou encore Sean Parker, l’ancien président de Facebook ». Ces trois-là par exemple, ont reversé plus de 500 millions de dollars chacun l'an dernier... et « présentent la particularité d’avoir moins de 40 ans ». 
Poussés par « le mouvement de contestation sociale qui a ébranlé la [Silicon Valley] à partir de la fin 2013 en raison de l’envolée des prix de l’immobilier et de la recrudescence des expulsions des locataires les plus modestes », ces jeunes philanthropes ont fait une entrée fulgurante dans le classement des plus grands philanthropes mondiaux. Que veulent-ils ? Et comment s'y prennent-ils ? Ces « nouveaux philanthropes du high-tech optent pour une approche différente. Ils ne créent plus leur propre fondation, chargée de gérer l’utilisation de leurs dons. Ils préfèrent les confier à des organisations déjà existantes, comme la Silicon Valley Community Fondation (SVCF) ». Quitte à ringardiser leur mentor de la génération précédente, Bill Gates ? Signe des temps, la SVCF, qui détient 4,7 milliards de dollars d'actifs, préfère placer l'argent qu'elle reçoit en Bourse au lieu de le dépenser trop rapidement dans des projets jugés peu efficaces... Tout un symbole.

 

Illustration : ©LeMonde.fr

Partagez ce contenu

RETOUR
EN HAUT